Biographies des Indiens des Plaines
Susette La Flesche — 1854-1903
L’un des trois enfants célèbres du chef principal d’Omaha Joseph La Flesche, Susette La Flesche était enseignante, activiste, auteure et conférencière. Elle est née en 1854 près de Bellevue, dans le Nebraska, et a fréquenté la Presbyterian mission school dans la réserve d’Omaha. Elle a étudié l’art à l’Université du Nebraska et a voyagé avec son père en territoire indien pour aider à fournir des soins médicaux aux Ponca. C’est là qu’elle rencontra Standing Bear, Chef principal de la tribu Ponca.
Standing Bear quitta l’Oklahoma à l’hiver 1878 pour retourner dans son pays natal et marcha avec son groupe pendant deux mois. Lorsqu’ils sont arrivés à la réserve d’Omaha, la famille La Flesche leur a fourni de la nourriture et un abri. L’armée est venue dans la réserve d’Omaha au printemps pour forcer Standing Bear à retourner en Oklahoma.
Au procès pour Ours debout (voir Ours debout), Susette a témoigné pour le Ponca et a ensuite écrit plusieurs articles sur l’affaire. La décision de la cour a été la première à reconnaître les droits de l’homme des Amérindiens et a déclaré que les Amérindiens étaient libres de choisir où ils voulaient vivre.
Après le procès, Susette et son frère Francis ont accompagné Standing Bear dans une tournée de conférences dans les villes de l’Est plaidant pour une patrie Ponca. Susette et son frère ont interprété pour Standing Bear. Susette est devenue une célébrité nationale connue sous le nom de « Bright Eyes » pour le public. Un journaliste d’Omaha, Thomas H. Tibbles, était également de la tournée, qui avait contribué à enflammer la discussion au Congrès sur l’affaire.
Après la fin de la tournée de conférences, Susette et Thomas Tibbles se sont mariés et ont poursuivi leur plaidoyer pour la citoyenneté amérindienne et l’attribution de terres tribales à des individus. Ils croyaient qu’il serait plus difficile d’enlever des terres à un individu que des terres appartenant à une nation indienne.
Susette et Thomas Tibbles continuèrent à donner des conférences et, en 1886, firent une tournée en Angleterre et en Écosse. Ensemble, ils ont écrit un livre sur le massacre de Wounded Knee. Le couple a vécu à Washington, D.C. pendant un certain temps et a fait pression sur le Congrès au nom de l’Omaha et de la Ponca. Susette retourna finalement au Nebraska et mourut en 1903. En 1994, Susette La Flesche est intronisée au National Women’s Hall of Fame.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.