Genèse

Leçon 10 Chapitre 10 et 11

L’importance des chapitres 10 et 11 du livre de la Genèse, c’est que ces chapitres sont le pont vers le début du Nouveau Monde, après le Déluge, et le plus grand des patriarches de la Bible, Abraham. Même si ces deux chapitres sont courts, c’est ici que nous pouvons voir un lien de la généalogie entre Sem et Abraham… ainsi que toutes les lignes de descente qui ont été divisées et séparées en 3 groupes uniques, chacun avec son propre destin. Et, ce sort était contenu dans des bénédictions, et pour un fils, une malédiction, que Noé a prononcée sur ses 3 mâles.

Assurons-nous de quelque chose qui devrait être très clair: Sem, Ham et Yefet n’étaient pas les seuls fils que Noé avait procréés. Ils étaient les fils qui avaient été sélectionnés pour des raisons inconnues pour être inclus dans le groupe du tsaddik…..vertueux….ces 8 personnes qui ont été autorisées à vivre pendant le Déluge, dans le but de repeupler la Terre. Noé a eu de nombreux fils et filles au cours des 600 ans de sa vie qu’il avait atteints au moment où le Déluge a commencé. Et, je soupçonne, il en a conçu beaucoup plus APRÈS le Déluge. Apparemment, ils n’étaient pas importants à des fins d’histoire, ils n’ont donc pas écrit à leur sujet. Maintenant, bien sûr, Sem, Cham et Yefet ÉTAIENT les seuls fils SURVIVANTS de Noé. Tous les autres….les filles, petites-filles, petits-enfants, arrière-petits-enfants étaient considérés comme méchants par Jéhovah et tous ont été détruits avec tous les autres dans le déluge.

Au verset 6, nous suivons la ligne de Ham…..la fichue ligne de jambon. Et, nous devons prêter attention à ces noms, car ils joueront un rôle important dans la Bible. Cush est l’Éthiopie. Mizraïm est l’Egypte. Fut est la Libye, et Canaan est le fondateur du Pays de Canaan, conquis par Josué, qui est devenu Israël; ces descendants de Canaan constituent de nombreux peuples du Moyen-Orient et de l’Orient, parfois appelés à tort Arabes. Les Arabes sont de la lignée Sem, pas de la lignée Ham.

On nous a dit que Cush était le père de l’infâme Nimrod. Maintenant, cela peut vous surprendre que Nimrod soit un homme noir. Ce n’est en aucun cas une conjecture; de nombreuses statuettes et gravures de Nimrod, vieilles de plusieurs centaines d’années, ont été retrouvées et confirment toutes leurs caractéristiques noires. Et, il est parfaitement logique que Nimrod soit un homme noir, car dans la Bible, chaque fois que vous voyez que les gens sont appelés Kushites, c’est-à-dire des gens qui sont des descendants de Cush, et pour leur propre cadre de référence, ils peuvent l’appeler éthiopien…..d’une manière générale, la race des Noirs. De plus, il est de tradition juive que Ham était un homme noir.

Il ne faut pas mentionner le nom de Nimrod et passer à autre chose rapidement. Nous parlerons beaucoup plus de lui lorsque nous lirons le chapitre suivant. Il suffit de dire, pour l’instant, que les anciennes tablettes d’Assyrie, trouvées en grand nombre, font non seulement mention de Nimrod, mais confirment le titre qui lui est donné au chapitre 10:9….  » chasseur puissant. » Mais, comme l’expliquent les tablettes, ce n’était pas parce qu’il était un bon chasseur de cerfs, de volailles, de lapins ou de cochons sauvages. Cette expression signifie « un chasseur d’hommes »…..guerrier. Et, étant un guerrier féroce, il lui a été facile d’être le premier bâtisseur d’un empire et tyran du monde. Et, le premier empire était Babel…..la Babylone ancienne, pas la Babylone de Nabuchodonosor qui est devenue plusieurs siècles plus tard. À l’époque de Nimrod, Babel, Babylone, était située dans le pays de Shinar, une région un peu à l’ouest d’où devait venir Abraham, et située aujourd’hui dans l’Irak moderne. Nimrod est crédité d’être le constructeur de Babel, avec 3 autres villes de cette région.

Ensuite, on nous dit que « Ashur » a construit Ninive, la fabuleuse ville, qui était au centre de l’Assyrie. Et, tout comme à Babylone, cet homme nommé Ashur a construit 3 autres villes en Assyrie. Qui est Ashur ? Ashur est simplement le nom assyrien de Nimrod. (Nimrod étant un nom de Babylone) Donc, le verset 11 parle toujours du même homme….il utilise juste un langage différent….et ce nom était Nimrod.

Laissez-moi vous dire un petit secret sur les noms bibliques: parfois, vous verrez la même personne avec 3 ou 4 noms différents, selon la nation dans laquelle la personne a vécu, l’époque où l’événement biblique a été réellement écrit par rapport au moment où l’événement s’est réellement produit, et quelle culture en a parlé. De la même manière qu’aujourd’hui on pourrait dire Ricky dans la culture américaine, Richard dans un anglais plus formel, Ricardo dans une culture hispanique, Hecardo dans une culture brésilienne… ils parlent tous du même nom. Il en va de même pour les nations, les régions et les villes….les noms changent au fil des ans, à mesure que les cultures et les langues changent, mais ils font toujours référence à la même personne ou au même lieu.

Au verset 13, on nous dit quelque chose qui a un grand impact sur notre époque. Mitzrayim, fils de Cham… la ligne du mal, maudite par Dieu… Mitzrayim était le père fondateur d’un groupe de personnes appelé Kasluchim. Des Kasluchim sont venus les Philistins redoutés. Nous devons nous rappeler que le moderne mot pour les philistins est la Palestine. Les Palestiniens d’aujourd’hui prétendent être les descendants des Philistins, qui à leur tour sont les descendants de Cham. En fait, ce n’est pas vrai. La plupart des Palestiniens que nous voyons en guerre contre les Juifs israéliens à la télévision sont des Arabes de diverses régions du Moyen-Orient, qui sont venus en tant qu’immigrants en Terre Sainte au cours des 75 à 100 dernières années. Ils sont venus chercher du travail dans des fermes et des usines juives; les Arabes ne sont pas de la lignée Ham, ils sont de la lignée Sem. Cela dit, le fait est que beaucoup de ces personnes ont pris une décision consciente, et la haine d’Israël, de s’identifier aux Palestiniens car ils sont des ennemis d’Israël. Mais, ils se sont inconsciemment créé un énorme problème. De même qu’une personne de toute descendance peut devenir Israélite simplement en s’identifiant à Israël (sur le plan physique, en devenant juive), de même une personne peut devenir philistin simplement en s’identifiant aux Philistins. De nombreux Arabes palestiniens ont cédé leur héritage de la ligne du bien…Sem et rejoint la ligne du mal… Jambon. Et, comme la plupart des Arabes, ils ont renoncé au Dieu sémitique, Jéhovah, pour un faux dieu, Allah. Ils seront jugés et c’est pourquoi nous devons prier pour eux afin qu’ils réalisent ce qu’ils ont fait avant qu’il ne soit trop tard.

De toute façon, nous verrons une liste de tribus dispersées à travers Canaan dans les versets 15-18. Plus tard, lors de l’exode d’Égypte, nous verrons beaucoup de ces noms réapparaître comme ennemis des Israélites qui tenteront de les éloigner de la Terre Promise.

Au verset 21, nous pouvons voir la ligne de bénédiction de Sem… la ligne du bien, remarquez comment nous pouvons voir le nom « Ashur » utilisé comme le fils de Sem. Rappelez-vous, ce n’est pas le « Ashur » qui a construit Ninive…cet « Ashur » était simplement le nom assyrien de Nimrod. C’est une autre personne nommée Ashur.

Permettez-moi de résumer les aspects les plus importants des versets qui définissent la ligne de Sem: Sem est appelé le « père » ou le « prédécesseur » des fils ou descendants d’Ever ou d’Eber. C’est la clé de l’histoire hébraïque car de la lignée d’Eber viendra une autre division de Dieu : Peleg et Yoktan. Diviser, sélectionner, choisir. Regardez attentivement cela, car c’est l’un des principaux thèmes qui indiquent comment Dieu fait Sa volonté tout au long de la Bible et dans nos vies. Peleg et Yoktan étaient frères, fils d’Ever. Fait intéressant, Peleg signifie « division », car de la lignée de Peleg vient Abraham, d’où Dieu prévoit de sauver toute l’humanité, de restituer à Lui-même les morts.

LIRE GEN 11

Au chapitre 10, nous avons un résumé détaillé de la généalogie de l’histoire des nations de la terre. Au chapitre 11, nous avons commencé à examiner Nimrod et la raison pour laquelle les gens se sont répandus si rapidement.

On nous dit que jusqu’à l’époque de Nimrod, chaque personne dans le monde entier parlait la même langue. Apparemment, les gens se répandaient à un bon rythme et restaient unis à la langue qu’ils parlaient tous, car ils ne se séparaient pas les uns des autres, ils ne faisaient qu’augmenter en nombre.

Réaliser aussi, la direction vers laquelle ils se propagent…..CELUI-LÀ! Ici, nous voyons à nouveau le mot « ceci », un mot d’une grande importance pour nous; et c’est là qu’il a le plus grand sens. Notez que le mot dit que (ce qui signifie que le grand nombre de descendants de Noé) sont venus « de » l’est à Shinar, au lieu de dire qu’ils se sont déplacés vers l’est. C’est un peu déroutant, car Shinar est au sud et à l’EST d’où ils viennent. Shinar est aujourd’hui en Irak, près du golfe Persique, dans une zone dominée par la ville de Bassorah. Shinar et Sumer sont au même endroit. Juste des langues différentes. C’est pourquoi la référence au déplacement DE L’est: en se déplaçant vers l’est d’où Dieu les avait placés, ils s’éloignaient essentiellement de Dieu. Maintenant, il ne faut pas nécessairement penser que lorsqu’on se déplace, c’était nécessairement mauvais….après tout, ils accomplissent ce que Dieu leur avait ordonné de repeupler la planète. Au contraire, selon la désignation biblique selon laquelle ils allaient « dans la direction opposée à l’Est », il est symbolique pour eux de vouloir gagner leur indépendance vis-à-vis de Dieu. Comme beaucoup d’entre nous, nous étions impatients de devenir majeurs pour nous éloigner de l’autorité de nos parents.

Or, Nimrod a-t-il trouvé la ville de Bavel, que nous appelons maintenant Babylone, dans le sens où c’est lui qui a mis le bûcher et dit: « bâtissez ici »? Ce n’était probablement pas le cas. Il est très probable qu’il ait pris le leadership à un moment donné dans le développement de la ville….une coutume très courante…..et il est venu et l’a porté à un autre niveau. Et, au fil du temps, Bavel est devenue une grande ville, étant un mile carré dans ses murs, et devenant 5 fois plus grande en taille. Et, bien sûr, nous avons cela Torre….la Tour de Babel. Techniquement, la tour était une Ziggourat, comme une sorte de pyramide à marches. Plusieurs Ziggourats antiques ont été découverts aujourd’hui en Irak et en Iran. Et, cette Ziggourat particulière, a été construite à deux fins.: a) pour aller au ciel, afin qu’ils puissent se faire un nom et b) pour s’assurer qu’ils ne sont pas dispersés. En bref : une rébellion à grande échelle.

Comme nous l’avons vu ces dernières semaines, Sem signifie nom; et le mot SHEM est utilisé ici pour désigner les disciples de Nimrod qui voulaient se faire un nom. Mais, rappelez-vous que le mot « nom » ne fait pas référence à un nom comme Bob, Fred ou Elizabeth; ce mot hébreu sem pourrait être mieux traduit par « réputation » car il porte en lui le sens du pouvoir et de l’autorité. Par exemple, Nimrod signifie « puissant chasseur »; c’était sa réputation. Alors, ils ont construit une tour jusqu’aux cieux pour se faire la réputation d’avoir le pouvoir et l’autorité en eux-mêmes. Et, la RAISON POUR laquelle ils voulaient la réputation était de montrer à Dieu qu’ils n’allaient PAS LUI obéir et s’étaler comme ils étaient censés le faire. De plus, quiconque envisageait d’être un dictateur (comme Nimrod) devait prouver qu’il était tout-puissant, afin que les gens se soumettent à lui. C’était beaucoup de ce que Nimrod faisait.

Il est évident de la manière dont il est exprimé que même à partir des jours de Noé, l’homme a dû s’étendre, pour repeupler le monde entier…..c’étaient les instructions de Dieu. Ces ordres n’ont pas été perdus ou oubliés, ils ont simplement été ignorés. Mais, maintenant, sous la direction de Nimrod, ils ont ouvertement contesté les ordres de Dieu de se répandre. Comme il est dit au verset 4 « …… que nous ne devrions pas être dispersés sur toute la terre.

L’idée dans ces esprits babyloniens était la suivante: si Dieu vit au ciel, nous, avec notre intelligence, pouvons inventer un moyen de construire une tour au ciel, d’y vivre si nous le voulons. Et, quand nous y arriverons, nous dirons à Dieu QUE NOUS avons décidé que nous aimons tout le pouvoir, la connaissance, la richesse et le confort que nous avons acquis en restant ensemble, et il n’y a rien que vous puissiez faire pour nous arrêter. Et, quand d’autres personnes entendront ce que nous avons fait, nous allons nous créer notre propre réputation et personne ne voudra s’opposer à nous.

Est-ce loin de là où se trouve l’humanité aujourd’hui ? L’homme ne dit-il pas :  » Dieu, tes voies sont anciennes et obsolètes. Nous avons accumulé une connaissance plus élevée, que nous pouvons non seulement résoudre nos problèmes, mais que nous pouvons le faire mieux que Dieu ne le peut. En fait, vos voies sont un obstacle que nous, l’humanité, POUVONS atteindre…. Nous n’avons pas besoin de votre aide ou de vos directives morales, nous pouvons créer nos propres directives au fur et à mesure que nous en avons besoin et qui sont pertinentes pour notre époque. La vie ? Nous pouvons le produire et le fabriquer selon NOS propres spécifications. Le mariage? Seulement entre l’homme et la femme était pour le temps passé mais pas pour notre époque. » Ce qu’a fait Nimrod n’est rien de différent de ce que la culture humaniste laïque nous amène à faire aujourd’hui. Rébellion pure et simple.

Au verset 5, nous pouvons voir une de ces expressions « métaphoriques », dans laquelle « Dieu est descendu pour voir la tour. » Dieu n’avait certainement pas à  » bouger  » pour savoir ce qui se passait. Mais, Dieu a mis fin à l’acte de rébellion, quand Il s’est donné des langues différentes. Essayez de construire quelque chose en équipe, quand personne ne parle la même langue.

En fait, les paléo-linguistes, c’est-à-dire les scientifiques qui étudient l’histoire du langage, sont récemment arrivés à la conclusion que toutes les langues proviennent d’UNE même source. Ils travaillent dur pour savoir de quoi il s’agit et d’où il vient. Quelle perte de temps…. Tout ce que vous avez à faire est de lire ce chapitre.

Vous pouvez voir que c’était l’unité au sens humaniste… y compris le iglesia…la ce qui est défini comme une fausse doctrine. Ici, à Bavel, les gens avaient un leader, ils avaient une vision et un but qu’ils pensaient bons ; et comme ils l’ont TOUS créé et pensé, et qu’ils le voulaient TOUS, ils avaient l’unité. Mais, lorsque nous examinons les Écritures, nous ne voyons pas Dieu unifier ; nous voyons Dieu diviser, choisir et séparer. En fait, plus tard, lorsque nous verrons Israël en Égypte, et plus tard lorsque nous étudierons les lois du Lévitique, nous verrons Jéhovah dire constamment aux gens de se séparer des impures et des impies; séparer les choses pures et impures comme la nourriture, les animaux et le comportement; la séparation était destinée à Nimrod et à ses disciples. L’unité elle-même n’a rien de mal; la clé est qui ou ce qu’est l’agent unificateur. Le consensus et le compromis sont la façon dont l’homme voit l’unité. C’est le genre d’unité que nous voyons dans le monde et dans le christianisme en général. C’est l’homme qui se tient par la main et qui dit que nous ne faisons qu’un.

Le type d’unité de Dieu est l’unité en Lui. C’est chaque individu qui tient la main du Christ. Tout comme le moyeu est le centre d’une roue, le Christ est le point d’unité. Cela n’a rien à voir avec des règles de soumission, de consensus ou de majorité.

Ce qui est fascinant, c’est que nous avons une merveilleuse démonstration de ce principe, sous la forme de quelque chose d’OPPOSÉ qui se passe des centaines d’années plus tard. Vous vous souvenez de notre principe des contraires. Tout dans notre Univers a un résultat opposé, ou pour vous les scientifiques un résultat opposé. Ici, dans l’histoire de la Tour de Babel, Dieu démontre comment Il divisera et séparera ce que l’homme veut unifier. Et, le mécanisme de division que j’ai utilisé dans ce cas était le langage.

Dans le livre des Actes, nous voyons l’homme être unifié à la manière de Dieu, le jour de la Pentecôte. Une union en fait qu’IL avait divisée et séparée plus de 2000 ans plus tôt.

Voyez-vous ce lien fascinant entre la Pentecôte et la Tour de Babel ? Dans la Tour, Dieu rompt avec le genre d’unité de l’homme en lui donnant des langues différentes, afin qu’elles ne puissent pas communiquer… le genre d’unité de l’homme était défait et limité. L’esprit humain était ce qui guidait l’homme dans la Tour de Babel, et l’esprit humain était ce qui définissait ce qu’était l’unité. Maintenant, à la Pentecôte, Chavouot, Dieu met son Esprit Saint en l’homme, et les unifie PAR L’ESPRIT DE DIOS…..no en donnant ou en consentant. L’unité n’était pas une sorte d’unité physique ; c’était une sorte d’unité spirituelle. Il leur donne la capacité de comprendre et de parler des langues qu’ils n’avaient jamais comprises ou parlées auparavant… le contraire de ce qui s’est passé à la Tour de Babel quand il s’est donné des langues qu’ils ne pouvaient pas comprendre.

Parlons un peu de Nimrod. Nimrod était un homme réel, littéral, mais il était aussi une sorte d’homme. Il est le premier d’un type ou d’une classe d’homme qui a voulu gouverner le monde, et représente tous les attributs de celui qui sera le DERNIER homme qui veut gouverner le monde: l’Anti-Christ. Nimrod est « l’Homme du Péché » qui était complètement possédé par Satan, et en accord complet avec le mauvais penchant. Et tant de ceux qui viendront après Nimrod seront du même genre…. Pharaon, Antiochos Épiphane, Néron et Hitler pour n’en nommer que quelques-uns; et culminant dans l’Homme sans loi et sans loi du Péché, la Bête appelée l’Anti-Christ. Et bien sûr, c’est pour s’opposer à l’homme qui est exactement le contraire, Yeshoua… Jésus le Christ….qui est complètement rempli, et un avec Jéhovah.

Nimrod, de la lignée maudite de Ham, fils de Cush, est crédité d’être le premier bâtisseur d’empire de l’histoire. Il est le premier à vouloir dominer non seulement les animaux, mais aussi les hommes. Il est le premier à construire une ville fortifiée; c’est une clé pour laquelle il est considéré comme celui qui invente la guerre armée. La seule raison de construire un mur autour de l’endroit où vous vivez est pour vous protéger. Et, si vous étiez le premier à penser à une telle idée, imaginez comment vous pourrez attaquer et conquérir les autres, puis vous réfugier derrière des murs où les autres ne pourraient pas vous faire la même chose.

Nimrod épouse Sémiramis. Après sa mort, sa femme le déclare à Dieu. Elle, se considérant comme l’épouse terrestre de Dieu, devient la reine du Ciel. Ils ont eu un fils nommé Tammuz. Tammuz était considéré comme la réincarnation de Nimrod. Donc, maintenant, nous avions un souverain homme-Dieu….Tammuz, dont l’essence était Nimrod. Cette formulation de Dieu le père, la Reine mère du Ciel, et le fils dont l’essence était la réincarnation du père, est devenue la base de toutes les fausses religions futures; ces religions que Dieu appelle « Les Mystères de Babylone. »Ils ont tous leur point de départ à Nimrod.

Depuis ce jour, Nimrod et Sémiramis (maintenant déifiés comme dieu et déesse) sont apparus sous des noms différents….des noms qui reflètent la langue et la culture dans lesquelles ils ont été adoptés. Sémiramis, comme la mère de toutes les mères, était la déesse de la fertilité. En Egypte, il s’appelait Isis. En Inde, elle s’appelle Indrani ; en Asie Cybelle, alors, en particulier dans la région de la Terre Sainte, elle sera appelée Ashteroth. Son ancien nom sous lequel il était connu était Astarté.

L’image de dieu de Nimrod était connue dans la Bible sous le nom de Ba’al, et comme l’homme-dieu Ninus qui a construit Ninive, puis Nimrod sera connu sous le nom de Marduch et Molech.

Je vous montre ceci pour que vous puissiez voir l’enchevêtrement diabolique montré dans les Écritures du début à la fin; et ce qui compose les religions de « Babylone mystérieuse »… du moins d’où viennent leurs fondations. Et, alors que la malédiction prophétique de la lignée de Cham, donnée par Noé, a lieu. Nous pouvons être sûrs que l’Anti-Christ sortira de la lignée de Ham.

Fait intéressant, le nom de la première ville construite par Nimrod était Bavel, ayant dans les temps anciens une signification différente de celle qu’elle a maintenant. Remarquez la façon dont Bav-el est orthographié. Les lettres EL indiquent le mot « Dieu »… le dieu le plus élevé. À l’origine, Bav-el signifiait la cité de Dieu. Finalement, sa signification a été modifiée pour refléter ce qui s’y est passé; et le mot Bavel en est venu à signifier confusion.

À la fin, à la suite de la confusion des langues, la ville de Bavel, Babylone, a arrêté l’expansion; et les gens sont sortis de là, et maintenant à un rythme plus rapide ont commencé à se repeupler dans des endroits lointains du monde. Il est curieux de voir comment, à un moment de l’histoire de l’homme, Dieu juge l’homme en confondant ses langues et les force à se disperser; puis, le jour de la Pentecôte, des centaines d’années plus tard, Dieu bénit l’homme par l’effusion de l’Esprit Saint lorsque la Vérité de Dieu peut être comprise dans le monde entier et dans toutes les langues. Et, même si cet événement était si merveilleux, ce n’était que pour marquer un autre moment dans le futur où le peuple de Dieu, dans toutes les nations du monde, revenait de ses loisirs, pour s’unir en un seul esprit sous notre roi présent et futur, Yeshua Ha Mashiach, Jésus-Christ. Nous appelons cela le royaume de Dieu, le Royaume du Millénaire. Mais, comme vous le savez, comme tout ce que Satan a planifié, il travaille rapidement à simuler cela. Sous la forme du nouvel ordre mondial. Nous, aujourd’hui, faisons partie de cette génération qui réincarne activement ce que Nimrod voulait faire…. Liez le monde entier en un, lancez, sous une règle et une règle… un homme. Et, de larges segments de l’église sont aveuglément dirigés pour prêcher la tolérance, l’harmonie mondiale, la paix à tout prix et la fin de la Torah, et au lieu de cela, nous devrions faire confiance à la bonté de nos cœurs.

Du verset 10 à la fin de ce chapitre, nous avons un compte rendu de la lignée de Sem, en commençant par lui jusqu’à Abraham. On nous donne également de très bonnes informations de base sur Abraham et sa famille. Par exemple, son père était Terach, et Abraham avait deux hermanos…al moins deux….et leurs noms étaient Nachor et Haran. Haran avait un fils nommé Lot, mais Haran meurt. Nous voyons qu’Abraham épouse une femme nommée Sarah (nous verrons plus tard qu’elle était la fille d’une des femmes de son père… Sarah était donc la demi-sœur d’Abraham). Et, on nous dit pour une raison quelconque, que Saraí semblait incapable d’avoir des enfants.

Quelque chose de très curieux, que nous pouvons parfois négliger, est dit au verset 31. Apparemment, ce fut Térach, et non Abraham, qui fut appelé pour la PREMIÈRE fois à prendre sa famille et à s’installer au pays de Canaan. Lorsque Terach et sa famille ont reçu l’appel, lui et sa famille vivaient à Ur des Chaldéens. Les Chaldéens étaient une culture ancienne de cette région; Sumer était le nom de cette région, et Ur était essentiellement la capitale de cette ville. C’était aussi cet endroit, un très mauvais; en fait, c’était le centre culturel du culte au dieu de la lune Hurki, connu aujourd’hui sous le nom d’Allah.

Fait intéressant, pour une raison quelconque, Terach a quitté Ur, mais au lieu d’aller au sud-ouest de Canaan, il est allé au nord-ouest de la Mésopotamie. Quand ils ont atteint une certaine ville, ils ont décidé de rester au lieu de continuer vers Canaan. Il ne nous le dit pas. Mais c’est là que le frère d’Abraham, Haran, est mort. Et, cette ville s’appelait Haran en son honneur, quelque temps plus tard.

En fait, techniquement, à cette époque, Abraham ne s’appelait pas encore Abraham, ou en hébreu, Avram, ce qui signifie « père exalté. » Il faudra quelques années avant que Dieu change son nom d’Avram en Abraham, ce qui signifie « père de beaucoup. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.