Les Coyotes de l’Arizona ont payé un gros prix en décembre pour arracher le gagnant du trophée Hart 2018 Taylor Hall aux Devils – trois espoirs et deux choix de repêchage élevés.

Quatre mois plus tard, ce mariage forcé semble déjà se diriger vers le divorce avant la fin de la lune de miel parce que les Coyotes n’ont pas tenté de signer à nouveau Hall, un ailier gauche de 28 ans qui peut devenir un agent libre sans restriction chaque fois que cette saison interrompue par le coronavirus est officiellement terminée.

Présentation de Devils Insider: Inscrivez-vous à des nouvelles exclusives, à des observations en coulisses et à la possibilité d’envoyer des SMS directement avec les scénaristes de beat

Bien que le GM des Coyotes, John Chayka, serait intéressé par des négociations de prolongation de contrat, aucune n’a eu lieu, l’agent de Hall, Darren Ferris, a déclaré à David Pagnotta à propos de La quatrième période.

Pourquoi pas de pourparlers?

Une grande raison est probablement que les Coyotes sont actuellement près du plafond de 81,5 millions de dollars de la LNH et qu’ils ne seront pas soulagés après la saison.

Hall gagne 6 millions de dollars cette saison et, selon Matt Larkin du Hockey News, « devrait recevoir au moins 10 millions de dollars par an sur sept ans » sur le marché libre.

Bleacher Report a prédit que Hall signera avec l’Avalanche du Colorado.

Hall a été une déception pour les Coyotes, qui ont fait l’échange pour renforcer leurs chances de gagner une place en séries éliminatoires pour la première fois en huit saisons.

L’échange n’a pas bien fonctionné pour les Coyotes avant la fin de la saison de la LNH le 12 mars en raison du coronavirus. Avec Hall marquant 10 buts et 27 points en 35 matchs, les Coyotes se sont effondrés à un dossier de 14-17-4 qui les a actuellement à cinq points d’une place en séries éliminatoires de la Conférence Ouest avec 12 matchs à jouer.

La saison de 3 ½ de Hall avec les Devils s’est terminée le décembre. 16 lorsqu’il a échangé contre le choix de premier tour (conditionnel) de l’Arizona en 2020, leur choix de troisième tour en 2021 (conditionnel) ainsi que les espoirs Kevin Bahl, Nick Merkley et Nate Schnarr.

À l’époque, Hall était excité de quitter les Devils en difficulté pour les Coyotes, qui avaient 19-12-4 et menaient la division Pacifique à l’époque.

« Je pense que l’opportunité que j’ai avec les Coyotes de l’Arizona est géniale », a déclaré Hall après l’échange.  » Sauter autant de points au classement du jour au lendemain et rejoindre une équipe qui occupe la première place. »

Le directeur général des Coyotes était également excité.

« C’est un changeur de jeu », a déclaré Chayka à the Arizona Republic « C’est un joueur électrique et l’un de mes joueurs préférés à regarder en termes de valeur de divertissement, mais ensuite vous commencez à fouiller dans les analyses et à voir comment il affecte le jeu et ses coéquipiers de tant de façons différentes. »

Cela a été un cauchemar à peu près depuis pour les Coyotes, qui doivent maintenant espérer que la LNH élargisse son champ éliminatoire de ses 16 habituels si la ligue ne revient que pour les séries éliminatoires.

Quoi qu’il en soit, les actions des Coyotes au cours du dernier mois – ou leur absence – semblent indiquer qu’ils ne sont pas sérieux au sujet de la nouvelle signature de Hall, car ils auraient pu utiliser ce temps pour négocier.

Recevez des messages texte d’initiés des Devils de la part des journalistes: Éliminez l’encombrement des médias sociaux et communiquez directement avec l’écrivain des Devils Randy Miller. De plus, des nouvelles et des analyses exclusives chaque jour. Inscrivez-vous maintenant.

Randy Miller peut être joint à [email protected] . Suivez-le sur Twitter @RandyJMiller. Trouver NJ.com sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.